Conseil

  • · Le conseil porte sur la procédure qui est suivie pour explorer l'infertilité, en diagnostiques les causes précises, mais aussi les étapes à suivre pour réaliser l’objectif ultime du couple : avoir des enfants.

    Qu’entend-on par le terme d’infertilité ?

    L’infertilité est l’incapacité d’un couple à concevoir un enfant après, au moins, une année de rapports sexuels sans utiliser de moyens de contraception. Ce délai n’est pas choisi aléatoirement. Il s’appuie sur un fait observé : la probabilité pour un couple d’obtenir une grossesse est d’environ 17% à 19% par mois. Après 23 mois de rapports sexuels, près de 80% des couples auront obtenu une grossesse. Ainsi, l’on en conclut que l’espèce humaine présente un faible taux de fertilité naturelle. L’infertilité apparaît chez environ 15% des couples et présente une tendance croissante. Notre pays compte près de 250 000 couples infertiles.

    Quelles peuvent être les causes de l’infertilité d’un couple et quelles sont les indications pour la fécondation in vitro ?

    En tout premier lieu, l’infertilité concerne les deux partenaires. En outre, il existe un taux réduit d’infertilité « inexplicable ».

    Les causes peuvent être physiques ou fonctionnelles. Il convient également de ne pas exclure les causes environnementales, psychologiques ou socio-économiques.

    L’âge de la femme joue un rôle important. En effet, après l’âge de 35 ans et, de surcroît, après celui de 40 ans, obtenir une grossesse devient plus difficile.

    Les indications habituelles qui orientent vers la fécondation in vitro sont :

    •  Lésions des trompes
    •  Troubles de l’ovulation
    •  Endométriose
    •  Problèmes liés au nombre, la motilité ou la morphologie des spermatozoïdes
    •  Infertilité non expliquée

    Pour explorer et établir les causes, il convient d'effectuer des examens sanguins, génétiques et radiologiques dont les plus ordinaires sont cités dans la rubrique portant sur les services que nous proposons.